GET.invest

Fermer
Meilleurs résultats
Voir tous les résultats
Full meaning Union africaine Communauté des États sahélo-sahariens Marché commun de l'Afrique orientale et australe Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest Les investissements directs étrangers Produit intérieur brut Tarifs par tranches Fonds monétaire international Petits producteurs d'énergie indépendants Kilowatt Kilowatt heure Gaz de pétrole liquide Megawatt Pay as you go Contrat d'achat d'électricité Partenariats public-privé Standard and Poors Global Ratings Afrique subsaharienne Transmission et distribution Time of use Union économique et monétaire ouest-africaine United Nations Industrial Development Organization Taxe Sur La Valeur Ajoutee Indicateurs réglementaires de la Banque mondiale pour l'énergie durable Projection pour 2030 2017/2018 année de référence La moyenne des pays d'Afrique sub-saharienne inclut l'Afrique du Sud. Calcul pour les données de moyenne et de pays de l'Afrique sub-saharienne : Consommation totale (2016) / population totale (2016). Moyenne de l’Afrique subsaharienne: 18% Cela comprend les subventions au diesel, au kérosène et à l'essence. Les taux et les tarifs ont été convertis avec le taux de change moyen en euros en avril 2020. Taux de change disponibles depuis ec.europa.eu Les taux et les tarifs ont été convertis avec le taux de change moyen en euros en avril 2020. Taux de change disponibles depuis ec.europa.eu Les taux et les tarifs ont été convertis avec le taux de change moyen en euros en avril 2020. Taux de change disponibles depuis ec.europa.eu

Secteur de l'énergie

Aperçu de l'investissement
Le secteur de l'énergie à Madagascar a une capacité installée élevée par rapport à sa demande, bien que les taux d'électrification et de consommation restent faibles. En 2018, une moyenne de 560 MW de sa capacité installée (844 MW) était en service, avec une demande maximale de 350 MW. L'approvisionnement en énergie repose en grande partie sur l'énergie hydroélectrique, dont plus de 20 % provient de petites centrales hydroélectriques.

Seul un quart du pays est électrifié et même dans les zones urbaines, moins de la moitié de la population a accès à l'électricité. Il en résulte une consommation annuelle inférieure à 70 kWh par habitant, soit environ 17 % de la moyenne subsaharienne. Le gouvernement vise une électrification nationale de 70 % d'ici 2030 et prévoit d'augmenter la capacité installée de 900 MW à 1 755 MW pour atteindre cet objectif.

Madagascar a intégré la production d'électricité privée dans son bouquet énergétique au travers de différents types d'accords. Plusieurs IPP et exploitants ruraux sont opérationnels dans le pays et desservent actuellement une partie importante de la population. La transmission et la distribution ont également été ouvertes à la participation du secteur privé, mais la participation et l'investissement n'en sont qu'à leurs débuts.

Le potentiel des énergies renouvelables dans le pays est de plus en plus utilisé à mesure que les projets continuent d'émerger. Une centrale hydroélectrique et solaire hybride de 35 MW est actuellement en cours de développement à Antananarivo, la capitale. Pendant ce temps, le plus important employeur du pays, Groupe Filatex, est en train de finaliser des centrales solaires dans quatre villes d’une capacité combinée de 50 MW. L'entreprise prévoit d'installer 50 MW supplémentaires dans un avenir proche.

Structure

La loi malgache autorise actuellement les entreprises privées à produire de l'électricité dans le pays. Certaines compagnies fournissent Jiro sy rano Malagasy (JIRAMA), la compagnie nationale de distribution d'électricité sous IPP ou contrats de location d'électricité. D'autres exploitent des minibus avec des concessions du gouvernement pour électrifier les villages ruraux. Certains systèmes autonomes hors réseau distribués et exploités par le secteur privé ont commencé à combler le vide laissé par les services publics d'électricité. On estime que ces systèmes desservent à peu près autant de foyers que le réseau national.

À l'heure actuelle, plus de 30 organisations possèdent l'autorisation requise pour la production d'électricité à petite échelle. En général, ils produisent de l'énergie à l'aide de diesel, de biomasse ou de petits groupes électrogènes hydroélectriques dont les capacités varient de 40 kW à un peu plus de 200 kW.

JIRAMA a toujours géré le transport et la distribution d'électricité à travers le réseau du pays. Plus récemment, le secteur de l'électricité est régi par la loi 2017-20 qui a été adoptée pour réformer le secteur en invitant la participation du secteur privé aux activités de production, de transport et de distribution.
Génération:

Jiro sy rano Malagasy (JIRAMA), la compagnie nationale, était responsable d'environ 50% de la production totale sur une base de concession en février 2019.

L'autre moitié de la génération a été couverte par des IPP et des usines captives vendant des quantités excédentaires à JIRAMA.

Transmission:

JIRAMA est responsable de tous les transmissions d'électricité. Les trois principaux réseaux nationaux de l'île sont Antananarivo, Fianarantsoa et Toamasina. Les réseaux d'Antananarivo et de Fianarantsoa sont interconnectés.
Distribution:

JIRAMA exploite des réseaux de distribution interconnectés, cinq grands réseaux de distribution isolés (Toamasina, Mahajanga, Antsiranana, Toliara et Nosy Be) et 130 petits réseaux isolés. Elle fournit de l'électricité à environ 114 villes et villages.

L'Agence de Développement de l'Electrification Rurale (ADER) exploite également des réseaux isolés.
Jiro sy rano Malagasy (JIRAMA) est la compagnie publique d'eau et d'électricité verticalement intégrée responsable de la production, du transport et de la distribution d'électricité. Créée en 1975, elle est supervisée par le Ministère des finances et du budget et le Ministère de l'eau, de l'énergie et des hydrocarbures.

L’Agence de Développement de l’Électrification Rurale (ADER), créée en 2002, est responsable de l’électrification rurale par l’extension du réseau et/ou des réseaux hors réseau et mini-réseaux. Elle vise à l'électrification principalement au moyen de sources d'énergie renouvelables (par ordre de priorité : hydro, solaire, biomasse, éolien, hybrides). Les tâches de l’organisation comprennent l’identification des sites, la gestion des appels d’offres et la surveillance de la qualité des concessionnaires.
Le ministère de l’Eau, de l’Énergie et des Hydrocarbures (MEH) établit la politique gouvernementale et assure la coordination stratégique du secteur de l’énergie et la surveillance des activités du secteur de l’électricité de JIRAMA.
L'Autorité de Régulation de l'Electricité (ARELEC), anciennement ORE, poursuit trois objectifs : fixer les tarifs et superviser leur application, superviser la qualité de l'électricité fournie à Madagascar et superviser la participation privée. Le nom a été révisé conformément au Code de l'électricité de 2017, mais à partir de mai 2020, le site Web indiquait toujours ORE.
Le Conseil de Développement Economique de Madagascar (EDBM) est une agence de la présidence qui promeut l'investissement et s'efforce d'améliorer l'environnement des affaires à Madagascar. Elle travaille avec l'ADER pour identifier et attirer les investisseurs dans le secteur énergétique malgache. Par exemple, elle aide les investisseurs à enregistrer une entreprise à Madagascar et à obtenir des permis.

Les IPP fournissent de l'électricité à la JIRAMA dans le cadre de l'IPP et des accords de location d'électricité. Il y a environ 80 projets de IPP et de location à l'échelle du pays.

Acteurs clés

Carte de localisation de réseaux
Transmission (OSIM)
Distribution (prévue)
Objectifs en matière d'électricité
Utilitaire/distributeur
Jiro sy rano Malagasy (JIRAMA) est la compagnie publique d'eau et d'électricité verticalement intégrée responsable de la production, du transport et de la distribution d'électricité. Créée en 1975, elle est supervisée par le Ministère des finances et du budget et le Ministère de l'eau, de l'énergie et des hydrocarbures.

L’Agence de Développement de l’Électrification Rurale (ADER), créée en 2002, est responsable de l’électrification rurale par l’extension du réseau et/ou des réseaux hors réseau et mini-réseaux. Elle vise à l'électrification principalement au moyen de sources d'énergie renouvelables (par ordre de priorité : hydro, solaire, biomasse, éolien, hybrides). Les tâches de l’organisation comprennent l’identification des sites, la gestion des appels d’offres et la surveillance de la qualité des concessionnaires.
Ministère (ministères)
Le ministère de l’Eau, de l’Énergie et des Hydrocarbures (MEH) établit la politique gouvernementale et assure la coordination stratégique du secteur de l’énergie et la surveillance des activités du secteur de l’électricité de JIRAMA.
Régulateur
L'Autorité de Régulation de l'Electricité (ARELEC), anciennement ORE, poursuit trois objectifs : fixer les tarifs et superviser leur application, superviser la qualité de l'électricité fournie à Madagascar et superviser la participation privée. Le nom a été révisé conformément au Code de l'électricité de 2017, mais à partir de mai 2020, le site Web indiquait toujours ORE.
Autres
Le Conseil de Développement Economique de Madagascar (EDBM) est une agence de la présidence qui promeut l'investissement et s'efforce d'améliorer l'environnement des affaires à Madagascar. Elle travaille avec l'ADER pour identifier et attirer les investisseurs dans le secteur énergétique malgache. Par exemple, elle aide les investisseurs à enregistrer une entreprise à Madagascar et à obtenir des permis.

Les IPP fournissent de l'électricité à la JIRAMA dans le cadre de l'IPP et des accords de location d'électricité. Il y a environ 80 projets de IPP et de location à l'échelle du pays.

Tarifs

Composants tarifaires
Basse tension
Frais de consommation (€/ kWh) :
€0.13

Ces tarifs s'appliquent spécifiquement à JIRAMA. Les tarifs des concessions d'électrification rurale diffèrent. Les zones correspondent à la source de production d'électricité d'un client.
Zone 1 : Hydro
Zone 2 : Mazout lourd
Zone 3 : Diesel
Frais fixes (€/mois)
Résidentiel économique : 0,23 €
Résidentiel (3 kW) : 1,91 €
Résidentiel (>3 kW) : 1,91 €
Non résidentiel économique : 0,23 €
Autres : 2,61€



Ces tarifs s'appliquent spécifiquement à JIRAMA. Les tarifs des concessions d'électrification rurale diffèrent. Les zones correspondent à la source de production d'électricité d'un client.
Zone 1 : Hydro
Zone 2 : Mazout lourd
Zone 3 : Diesel
Frais de demande (€/ kW/mois) (hors classe économique) :
Résidentiel (3 kW) : 0,62 € (moyenne des zones)
Résidentiel (>3 kW) : 0,62 € (moyenne des zones)
Autres : 0,84 € (moyenne des zones)

Ces tarifs s'appliquent spécifiquement à JIRAMA. Les tarifs des concessions d'électrification rurale diffèrent. Les zones correspondent à la source de production d'électricité d'un client.
Zone 1 : Hydro
Zone 2 : Mazout lourd
Zone 3 : Diesel
Taxe (%) :
TVA de 20 % (consommation résidentielle inférieure à 100 kWh par mois exonérée)

Ces tarifs s'appliquent spécifiquement à JIRAMA. Les tarifs des concessions d'électrification rurale diffèrent. Les zones correspondent à la source de production d'électricité d'un client.
Zone 1 : Hydro
Zone 2 : Mazout lourd
Zone 3 : Diesel
Fonds national de l'électricité (FNE) (prélèvement sur l'électrification rurale) (%)
1,25% de la facture d'énergie

Ces tarifs s'appliquent spécifiquement à JIRAMA. Les tarifs des concessions d'électrification rurale diffèrent. Les zones correspondent à la source de production d'électricité d'un client.
Zone 1 : Hydro
Zone 2 : Mazout lourd
Zone 3 : Diesel
Tension moyenne
Frais de consommation (€/ kWh) :
€0.16

Ces tarifs s'appliquent spécifiquement à JIRAMA. Les tarifs des concessions d'électrification rurale diffèrent. Les zones correspondent à la source de production d'électricité d'un client.
Zone 1 : Hydro
Zone 2 : Mazout lourd
Zone 3 : Diesel
Frais fixes (€/mois) :
Utilisation industrielle longue durée : 52,22 €
Utilisation industrielle courte : 52,22 $
Clients de TOU industriel : 60,58 €
Autres usages longs : 54,49 €
Autres utilisations courtes : 54,49 €
Autres clients TOU : 63,21€

Ces tarifs s'appliquent spécifiquement à JIRAMA. Les tarifs des concessions d'électrification rurale diffèrent. Les zones correspondent à la source de production d'électricité d'un client.
Zone 1 : Hydro
Zone 2 : Mazout lourd
Zone 3 : Diesel
Frais de demande (€/ kW/mois) :
Utilisation industrielle longue durée : 9,64 € (moyenne par zone)
Utilisation industrielle courte : 9,64 € (moyenne par zone)
Clients TOU industriel : 8,70 € (moyenne par zone)
Autres usages longs : 10,06 € (moyenne par zone)
Autres utilisations courtes : 10,06 € (moyenne par zone)
Autres clients TOU : 9,57 € (moyenne par zone)

Ces tarifs s'appliquent spécifiquement à JIRAMA. Les tarifs des concessions d'électrification rurale diffèrent. Les zones correspondent à la source de production d'électricité d'un client.
Zone 1 : Hydro
Zone 2 : Mazout lourd
Zone 3 : Diesel
Taxe (%) :
20% TVA

Ces tarifs s'appliquent spécifiquement à JIRAMA. Les tarifs des concessions d'électrification rurale diffèrent. Les zones correspondent à la source de production d'électricité d'un client.
Zone 1 : Hydro
Zone 2 : Mazout lourd
Zone 3 : Diesel
Fonds national de l'électricité (FNE) (prélèvement sur l'électrification rurale) (%) :
1,25% de la facture d'énergie

Ces tarifs s'appliquent spécifiquement à JIRAMA. Les tarifs des concessions d'électrification rurale diffèrent. Les zones correspondent à la source de production d'électricité d'un client.
Zone 1 : Hydro
Zone 2 : Mazout lourd
Zone 3 : Diesel
Haute tension
Frais de consommation (€/ kWh) :









0,08€

Ces tarifs s'appliquent spécifiquement à JIRAMA. Les tarifs des concessions d'électrification rurale diffèrent. Les zones correspondent à la source de production d'électricité d'un client.

Zone 1 : Hydro
Zone 2 : Mazout lourd
Zone 3 : Diesel
Frais fixes (€/mois) :
Zone 1 TOU : 67,37€

Ces tarifs s'appliquent spécifiquement à JIRAMA. Les tarifs des concessions d'électrification rurale diffèrent. Les zones correspondent à la source de production d'électricité d'un client.
Zone 1 : Hydro
Zone 2 : Mazout lourd
Zone 3 : Diesel
Frais de demande (€/ kW/mois) :
10,03€

Ces tarifs s'appliquent spécifiquement à JIRAMA. Les tarifs des concessions d'électrification rurale diffèrent. Les zones correspondent à la source de production d'électricité d'un client.
Zone 1 : Hydro
Zone 2 : Mazout lourd
Zone 3 : Diesel
Taxe (%) :

20% TVA

Ces tarifs s'appliquent spécifiquement à JIRAMA. Les tarifs des concessions d'électrification rurale diffèrent. Les zones correspondent à la source de production d'électricité d'un client.
Zone 1 : Hydro
Zone 2 : Mazout lourd
Zone 3 : Diesel
Fonds national de l'électricité (FNE) (prélèvement sur l'électrification rurale) (%) :
1,25% de la facture d'énergie

Ces tarifs s'appliquent spécifiquement à JIRAMA. Les tarifs des concessions d'électrification rurale diffèrent. Les zones correspondent à la source de production d'électricité d'un client.
Zone 1 : Hydro
Zone 2 : Mazout lourd
Zone 3 : Diesel
Tarif de détail moyen par catégorie de consommation
Basse tension (c€/kWh)
LV moyenne
12.5
Résidentiel économique (moyenne des zones et de leurs IBT)
12.2
Résidentiel (3 kW ; moyenne des zones et de leurs IBT)
12
Résidentiel (>3 kW ; moyenne des zones et de leurs IBT)
12
Économique non résidentiel (moyenne des zones et de leurs IBT)
12.5
Autres non résidentiels (moyenne des zones)
13.9
Remarque
Ces tarifs s\'appliquent spécifiquement à la JIRAMA. Les tarifs des concessions d\'électrification rurale diffèrent. Les zones correspondent à la source de production d\'électricité d\'un client.\n\nZone 1 : Hydro\nZone 2 : Mazout lourd\nZone 3 : Diesel\n
Tension moyenne (€c/kWh)
MV moyenne
16.1
Utilisation industrielle longue (moyenne des zones)
12.6
Utilisation industrielle courte (moyenne des zones)
14.2
TOU industriel (moyenne des tarifs de jour, de nuit et des horaires de pointe entre les zones)
14.3
Autres utilisations longues (moyenne des zones)
18.3
Autres utilisations courtes (moyenne des zones)
19
Autres TOU (moyenne des tarifs de jour, de nuit et des horaires de pointe entre les zones)
18
Remarque
Ces tarifs s\'appliquent spécifiquement à la JIRAMA. Les tarifs des concessions d\'électrification rurale diffèrent. Les zones correspondent à la source de production d\'électricité d\'un client.\r\n\r\nZone 1 : Hydro\r\nZone 2 : Mazout lourd\r\nZone 3 : Diesel\r\n
Haute tension (c€/kWh)
HV moyenne
8
Zone 1 TOU (moyenne de jour, de nuit et des horaires de pointe)
8
Remarque\r\n
Ces tarifs s\'appliquent spécifiquement à la JIRAMA. Les tarifs des concessions d\'électrification rurale diffèrent. Les zones correspondent à la source de production d\'électricité d\'un client.\r\n\r\nZone 1 : Hydro\r\nZone 2 : Mazout lourd\r\nZone 3 : Diesel\r\n
Le tarif de détail de l'électricité fait-il l'objet d'un réexamen périodique?
Non. Tous les cinq ans, l'organisme national de réglementation émet des formules de calcul des tarifs et des plafonds tarifaires fondés sur les coûts. Les titulaires de concessions de distribution peuvent demander à l'organisme de réglementation des taux tarifaires dans ces limites. La dernière révision tarifaire date d'avril 2018.

Normes de qualité

Le Bureau des Normes de Madagascar (BNM) fixe des normes de qualité pour une variété d'industries, dont l'énergie.

ARELEC/ORE dispose également de normes techniques en vigueur dans le secteur de l'énergie. Il se concentre principalement sur la transmission et la distribution. Des normes photovoltaïques solaires, fondées sur les normes de la CEI, ont été proposées, mais n'ont pas encore été publiées.

La loi n° 2013-13 sur la production et la commercialisation de l'éthanol combustible et ses décrets ultérieurs précisent les normes de qualité pour les poêles à éthanol à Madagascar.

Explorer les données

Taux d'électrification
% Taux d'électrification national
2018
% Taux d'électrification rural
2018
% Taux d'électrification urbain
2018
Puissance installée totale (MW)
2030
1,755
2018
844
Demande de pointe (MW)
2025
N/A
2018
350
Electricity consumption by sector (MWh), 2017
Services commerciaux et publics
N/A
Résidentiel
N/A
Industriel
N/A
Consommation d'électricité par habitant (kWh/personne)
2016
63.75
SSA average (2016)
365.6
Potentiel des ressources photovoltaïques (plage de sortie, kWh/kWp)
3.5 - 5.2
Potentiel des ressources éoliennes (plage de vitesse du vent, mètre par seconde)
2.5 - 9.5
Potentiel des ressources (petite centrale hydroélectrique) MW
977.1
Mélange d'électricité par source (% de la capacité installée)
Solaire (2.49 %)
Petite centrale hydroélectrique (20.02 %)
Autres (77.49 %)
Prix du diesel par litre (EUROS)
Pertes techniques T&D (% de la production)
2018
13.00%
Subventions pour l'électricité et les produits pétroliers (% du PIB)
Subventions à l'électricité, 2017
1.03%
105 728 400,00€
Subventions aux produits pétroliers, 2017
0.00%
Le FMI rapporte 0,00 $ en milliards de dollars. Il est très probable que le montant de la subvention à Madagascar soit trop faible pour être considéré à cette échelle.
Méthodologie
Apprenez à savoir comment les mémoires sur les pays ont été développée
En savoir plus
Contact
Les questions ou les commentaires sont toujours les bienvenus
info@get-invest.eu