GET.invest

Fermer
Meilleurs résultats
Voir tous les résultats
Full meaning Union africaine Communauté des États sahélo-sahariens Marché commun de l'Afrique orientale et australe Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest Les investissements directs étrangers Produit intérieur brut Tarifs par tranches Fonds monétaire international Petits producteurs d'énergie indépendants Kilowatt Kilowatt heure Gaz de pétrole liquide Megawatt Pay as you go Contrat d'achat d'électricité Partenariats public-privé Standard and Poors Global Ratings Afrique subsaharienne Transmission et distribution Time of use Union économique et monétaire ouest-africaine United Nations Industrial Development Organization Taxe Sur La Valeur Ajoutee Indicateurs réglementaires de la Banque mondiale pour l'énergie durable Projection pour 2030 2017/2018 année de référence La moyenne des pays d'Afrique sub-saharienne inclut l'Afrique du Sud. Calcul pour les données de moyenne et de pays de l'Afrique sub-saharienne : Consommation totale (2016) / population totale (2016). Moyenne de l’Afrique subsaharienne: 18% Cela comprend les subventions au diesel, au kérosène et à l'essence. Les taux et les tarifs ont été convertis avec le taux de change moyen en euros en avril 2020. Taux de change disponibles depuis ec.europa.eu Les taux et les tarifs ont été convertis avec le taux de change moyen en euros en avril 2020. Taux de change disponibles depuis ec.europa.eu Les taux et les tarifs ont été convertis avec le taux de change moyen en euros en avril 2020. Taux de change disponibles depuis ec.europa.eu

Secteur de l'énergie

Aperçu de l'investissement
Le Sénégal avait une capacité installée de plus de 1 100 MW en 2018 avec une disponibilité moyenne des centrales de 89%. Cela équivaut à une capacité opérationnelle moyenne de 1 005 MW, dépassant la demande maximale du pays d’environ 357 MW la même année. Près de 13 % de la capacité nationale installée est solaire.

Les taux d'électrification sont relativement élevés dans la région, avec un taux d'accès national de près de 70% et un accès rural à l'électricité juste en dessous de 50%. La consommation d'électricité des différents types d'utilisateurs est équilibrée, les secteurs industriel et résidentiel consommant légèrement plus que les utilisateurs commerciaux. La consommation par habitant est inférieure à la moyenne de l'Afrique subsaharienne, mais reste supérieure à celle de beaucoup d'autres pays de la région.

Le gouvernement vise l'électrification universelle d'ici 2025, et s'attend à ce que la demande maximale double pour atteindre environ 1 350 MW d'ici là. Entre-temps, des objectifs sont en place pour porter la capacité installée du pays à 2 500 MW d’ici 2030 afin de répondre à la demande croissante.

Le Sénégal a été l'un des premiers pays de la région à ouvrir son secteur à la participation du secteur privé. Alors que la compagnie nationale exerce un monopole sur la transmission et la distribution du réseau, la production du secteur privé représente environ 40 % de la capacité installée du pays et augmente régulièrement en proportion de la part de marché. La politique énergétique est généralement favorable à la participation privée et une réglementation est en place pour assurer un marché concurrentiel de l'électricité.

Le Sénégal peut se targuer d'une impressionnante gamme de projets d'énergies renouvelables, dont certains sont les plus importants en Afrique de l'Ouest. En janvier 2018, le Sénégal a inauguré le deuxième de ses deux projets phares d'énergie solaire, Senergy et Ten Merina, qui ont chacun une capacité de production de 30 MW. En février 2020, le Sénégal a inauguré un parc éolien de 158 MW à Taiba Ndiaye. Actuellement dans sa première phase, l’usine phare produit 50 MW et une fois pleinement opérationnelle, elle augmentera la capacité du pays d’environ 15 %.

Structure

Le Sénégal a été l'un des premiers pays d'Afrique subsaharienne à ouvrir son secteur énergétique à la participation du secteur privé. La politique qui régit le secteur de l'énergie est la Lettre de Politique de Développement du Secteur de l'Énergie (LPDSE), dont la plus récente version est prévue pour la période 2019-2023. Le présent document énonce plusieurs objectifs clés visant explicitement à accroître la participation du secteur privé dans ce secteur, y compris l'encouragement de la production indépendante et la réforme institutionnelle, l'amélioration de la compétitivité et le renforcement de la réglementation.

En vertu de la législation sénégalaise, la production et la distribution isolée d'électricité sont autorisées par le secteur privé et sont réglementées en conséquence pour assurer une concurrence loyale. À l'exception de la compagnie nationale, le titulaire d'une concession de distribution n'est pas autorisé à détenir des parts dans une concession de production, et inversement. La vente d'électricité est soumise à une licence délivrée par le ministre de l'énergie qui précise la portée territoriale, la durée, les obligations de service public et le type et la consommation des clients desservis.
Outre la compagnie nationale, Société nationale d’électricité du Sénégal (SENELEC), le marché de l’énergie du pays est constitué de centrales industrielles privées et de centrales électriques intégrées. Les IPP représentent environ la moitié de la capacité de production nationale et sont nécessaires pour fournir toute l'électricité à SENELEC en tant que seul acheteur et vendeur d'électricité en gros au réseau. La première centrale thermique du Sénégal a été mise en service en 2000 (52 MW), suivie d’une deuxième en 2008. Les IPP ont eu des résultats mitigés dans le pays en raison de l'instabilité du réseau, de la qualité du carburant et d'autres problèmes techniques.
Génération :

En 2018, la Société nationale d'électricité du Sénégal (SENELEC) avait une capacité installée qui représentait 52 % de la capacité totale, suivie de 39 % pour les IPP. En 2018, 9 % de l'électricité consommée a été importée.

Transmission:

SENELEC détient le monopole du transport d'électricité dans le pays.

Distribution:

SENELEC détient le monopole de la distribution d'électricité dans le pays.
La Société Nationale d’Électricité du Sénégal (SENELEC) est la compagnie nationale d’électricité publique. Elle détient le monopole du transport et de la distribution de l'électricité. Ce service public possède également environ la moitié de la capacité de production. L'entreprise a connu plusieurs phases de privatisation.

L’Agence Sénégalaise d’Électrification Rurale (ASER) est responsable de l’électrification rurale du Sénégal et gère les programmes pertinents tels que le Programme Prioritaire d’Électrification Rurale (PPER) et l’Initiative d’Électrification Rurale Locale (ERIL). Elle construit des projets et fournit également des services EPC.
Le ministère du Pétrole et des Énergies (ministère du Pétrole et de l'Énergie) (anciennement le ministère de l'Énergie et du Développement des énergies renouvelables) est l'entité responsable de l'ensemble du secteur de l'énergie et dirige l'élaboration et la mise en œuvre de politiques et de stratégies.
La Commission de Régulation du Secteur de l’Électricité (CRSE) a pour mission de promouvoir la concurrence, l’efficacité et l’économie sur les marchés de l’électricité en vrac, ainsi que de protéger les consommateurs en réglementant les tarifs de l’électricité et en améliorant la qualité de l’approvisionnement.
L'Agence Nationale pour les Énergies Renouvelables (ANER) a été créée pour soutenir la promotion et le développement des énergies alternatives sous toutes leurs formes : solaire, éolien, biomasse, marée et petite hydro. Elle at développé le concept d'un pôle d'énergies renouvelables au Sénégal pour rassembler tous les acteurs des énergies renouvelables au Sénégal. ANER sera bientôt intégré dans SENELEC.

Promotion des Investissements et Grands Travaux (APIX) est une société privée dont l'Etat du Sénégal est le principal actionnaire. Son objectif principal est de promouvoir l'investissement au Sénégal, tant auprès des entreprises locales qu'internationales. L'APIX apporte son soutien à toutes les démarches administratives nécessaires à la création d'une entreprise au Sénégal ainsi qu'à la demande des différents avantages apportés par le gouvernement pour la création de nouvelles entreprises au Sénégal. L'APIX contribue également à la recherche et à l'identification de partenaires locaux.

Le Conseil Patronal des Énergies Renouvelables du Sénégal (COPERES) est impliqué dans la promotion des énergies renouvelables (principalement sur le réseau).

Acteurs clés

Carte de localisation de réseaux
Transmission (OSIM)
Distribution (prévue)
Objectifs en matière d'électricité
Utilitaire/distributeur
La Société Nationale d’Électricité du Sénégal (SENELEC) est la compagnie nationale d’électricité publique. Elle détient le monopole du transport et de la distribution de l'électricité. Ce service public possède également environ la moitié de la capacité de production. L'entreprise a connu plusieurs phases de privatisation.

L’Agence Sénégalaise d’Électrification Rurale (ASER) est responsable de l’électrification rurale du Sénégal et gère les programmes pertinents tels que le Programme Prioritaire d’Électrification Rurale (PPER) et l’Initiative d’Électrification Rurale Locale (ERIL). Elle construit des projets et fournit également des services EPC.
Ministère (ministères)
Le ministère du Pétrole et des Énergies (ministère du Pétrole et de l'Énergie) (anciennement le ministère de l'Énergie et du Développement des énergies renouvelables) est l'entité responsable de l'ensemble du secteur de l'énergie et dirige l'élaboration et la mise en œuvre de politiques et de stratégies.
Régulateur
La Commission de Régulation du Secteur de l’Électricité (CRSE) a pour mission de promouvoir la concurrence, l’efficacité et l’économie sur les marchés de l’électricité en vrac, ainsi que de protéger les consommateurs en réglementant les tarifs de l’électricité et en améliorant la qualité de l’approvisionnement.
Autres
L'Agence Nationale pour les Énergies Renouvelables (ANER) a été créée pour soutenir la promotion et le développement des énergies alternatives sous toutes leurs formes : solaire, éolien, biomasse, marée et petite hydro. Elle at développé le concept d'un pôle d'énergies renouvelables au Sénégal pour rassembler tous les acteurs des énergies renouvelables au Sénégal. ANER sera bientôt intégré dans SENELEC.

Promotion des Investissements et Grands Travaux (APIX) est une société privée dont l'Etat du Sénégal est le principal actionnaire. Son objectif principal est de promouvoir l'investissement au Sénégal, tant auprès des entreprises locales qu'internationales. L'APIX apporte son soutien à toutes les démarches administratives nécessaires à la création d'une entreprise au Sénégal ainsi qu'à la demande des différents avantages apportés par le gouvernement pour la création de nouvelles entreprises au Sénégal. L'APIX contribue également à la recherche et à l'identification de partenaires locaux.

Le Conseil Patronal des Énergies Renouvelables du Sénégal (COPERES) est impliqué dans la promotion des énergies renouvelables (principalement sur le réseau).

Tarifs

Composants tarifaires
Basse tension
Frais de consommation (€/ kWh) :
€0.20
Frais fixes (€/ kW/mois) :
Grande puissance résidentielle : 1,45 €
Grande puissance commerciale : 2,84 €
Éclairage public : 5,03€
TVA (%) :\r
18%. Inclus dans les frais de consommation et les charges fixess
Impôt Communal (%) :
Varie selon la zone
Tension moyenne
Frais de consommation (€/ kWh) :
€0.18
Frais fixes (€/ kW/mois) :
Utilisation courte : 1,46 €
Général : 6,22 €
Utilisation longue : 15,02€
TVA (%) :
18%. Inclus dans les frais de consommation et les charges fixes
Impôt Communal (%) :
Varie selon la zone
Haute tension
Frais de consommation (€/ kWh) :




€0.13
Frais fixes (€/ kW/mois) :
Généralités : 15,24 €
Urgence : 6,78€
TVA (%) :
18%. Inclus dans les frais de consommation et les charges fixes
Impôt Communal (%) :
Varie selon la zone
Tarif de détail moyen par catégorie de consommation
Basse tension (c€/kWh)
LV moyenne
19.7
Petite puissance résidentielle (moyenne des IBT)
16.6
Petite puissance résidentielle prépayée (moyenne des IBT)
16
Puissance moyenne résidentielle (moyenne des IBT)
16.9
Puissance moyenne résidentielle Prépayé
16.4
Grande puissance résidentielle (moyenne des heures de pointe et des heures creuses)
17.4
Petite puissance commerciale (moyenne des IBT)
23.1
Petite puissance commerciale prépayée (moyenne des IBT)
22.4
Puissance moyenne commerciale (moyenne des IBT)
23.3
Moyenne commerciale moyenne puissance prépayée (moyenne des IBT)
22.6
Grande puissance commerciale (moyenne des heures de pointe et des heures creuses)
22.5
Éclairage public
19.8
Tension moyenne (€c/kWh)
MV moyenne
17.9
Utilisation courte (moyenne des heures de pointe et des heures creuses)
24.3
Généralités (moyenne des heures de pointe et des heures creuses)
17.9
Utilisation longue (moyenne des heures de pointe et des heures creuses)
14.7
Concession d'électricité rurale
14.7
Haute tension (c€/kWh)
HV moyenne
12.8
Généralités (moyenne des heures de pointe et des heures creuses)
10.9
Urgence (moyenne des heures de pointe et des heures creuses)
14.6
Le tarif de détail de l'électricité fait-il l'objet d'un réexamen périodique?
Non. Le ministère de l’Énergie et la Commission de Régulation du Secteur de l’Electricité (CRSE) permettent aux concessionnaires de facturer des tarifs à un prix plafonné ou inférieur. Ce prix est fixé à un niveau que la CRSE juge suffisant pour permettre au concessionnaire d'obtenir un taux de rendement approprié.

Le Sénégal est en plein processus d'harmonisation des tarifs qui alignera tous les tarifs de l'électricité dans le pays sur ceux pratiqués par Senelec, la compagnie nationale d'électricité du Sénégal.

Normes de qualité

L'Association Sénégalaise de Normalisation (ASN) développe et promeut les normes nationales et internationales au Sénégal. Les catégories pertinentes de normes comprennent l'énergie électrotechnique et l'énergie solaire. Les normes applicables sont les suivantes : NS 13-001 (systèmes photovoltaïques terrestres), NS 13-002 (mesure des modules photovoltaïques solaires), NS 13-003 (mesure des caractéristiques de la tension de courant) et NS 13-004 (batteries stationnaires au plomb et à l'acide).

Explorer les données

Taux d'électrification
% Taux d'électrification national
2018
% Taux d'électrification rural
2018
% Taux d'électrification urbain
2018
Puissance installée totale (MW)
2030
2,500
2018
1,130
Demande de pointe (MW)
2025
1356
2018
648
Electricity consumption by sector (MWh), 2017
Services commerciaux et publics
1011.81
Résidentiel
1151.37
Industriel
1151.37
Consommation d'électricité par habitant (kWh/personne)
2016
233.23
SSA average (2016)
365.6
Potentiel des ressources photovoltaïques (plage de sortie, kWh/kWp)
4.4 - 4.8
Potentiel des ressources éoliennes (plage de vitesse du vent, mètre par seconde)
3.0 - 8.0
Potentiel des ressources (petite centrale hydroélectrique) MW
160.1
Mélange d'électricité par source (% de la capacité installée)
Solaire (12.65 %)
Autres (87.35 %)
Prix du diesel par litre (EUROS)
Pertes techniques T&D (% de la production)
2018
15.10%
Subventions pour l'électricité et les produits pétroliers (% du PIB)
Subventions à l'électricité, 2017
3.46%
643 181 100,00€
Subventions aux produits pétroliers, 2017
0.00%
Le FMI rapporte 0,00 $ en milliards de dollars. Il est très probable que le montant de la subvention au Sénégal soit trop faible pour être considéré à cette échelle.
Méthodologie
Apprenez à savoir comment les mémoires sur les pays ont été développée
En savoir plus
Contact
Les questions ou les commentaires sont toujours les bienvenus
info@get-invest.eu